L'actualité de votre univers professionnel

ENTREPRISE

Avec Episens, InVivo veut animer la filière blé-farine-pain

Publié le 23/01/2023 |

L'acquisition du groupe Soufflet avait généré de nombreuses questions et incertitudes quant à l'avenir de ses branches meunerie et boulangerie. En dévoilant sa nouvelle entité Episens, l'union de coopératives InVivo apporte une clarification puissante, aussi bien à ses salariés qu'à l'ensemble des acteurs de la filière.
Conscient des opportunités à venir au sein du secteur et de sa capacité à y participer de façon structurante, la structure dirigée par Thierry Blandinières veut aller vite et rompre nettement avec les pratiques du précédent actionnaire familial, dont les choix stratégiques ne sont pas parvenus à dégager de rentabilité depuis de nombreuses années sur des activités telles que la meunerie (Moulins Soufflet) ou la boulangerie-viennoiserie industrielle (Neuhauser).

Episens regroupe Moulins Soufflet, Neuhauser et AIT Ingrédients. Ces entités, qui travaillaient auparavant en silo, développeront ainsi des synergies, menées par une nouvelle équipe dirigeante qui rassemble l'ensemble des fonctions du groupe. Sa raison d'être est de "Transmettre le meilleur du blé et de notre savoir-faire filière pour une alimentation savoureuse, saine, et une terre régénérée.". François-Xavier Quarez, entré au sein du groupe Soufflet fin 2021, pilotera ces transformations qui aboutiront à une filière intégrée unique à l'échelle du secteur. L'ambition ne porte pas uniquement sur la taille mais également la transformation des pratiques pour générer un impact positif et aboutir à un modèle d'agriculture durable. Pour cela, InVivo s'appuie sur la démarche Semons du Sens initiée par Soufflet. Elle sera renforcée, notamment par l'intégration d'engrais verts chez un nombre croissant d'agriculteurs engagés dans le dispositif et l'utilisation de matières premières Semons du Sens au sein de produits estampillés Neuhauser et AIT Ingrédients. 

Une valorisation du champ à l'assiette

L'acquisition des boulangeries Louise via Teract, achevée fin 2022, s'inscrit dans une volonté de valoriser le travail de la chaîne allant du champ à l'assiette. Des produits décarbonés, et en premier lieu la baguette, seront déployés en premier lieu chez Louise avant d'être proposés plus largement aux clients Soufflet, AIT et Neuhauser d'ici 5 ans.
Grâce à son ancrage dans les cultures (semences, collecte et stockage), le négoce et la distribution (via Teract et ses marques telles que Jardiland), InVivo occupe une place de choix pour mener la transition agricole. C'est dans ce cadre que le groupe parie sur le développement des activités, excluant les restructurations telles que celles menées par Soufflet de manière récurrente chez Neuhauser.
Cette relance devrait permettre à Episens d'atteindre l'équilibre d'ici à fin 2023 et de générer rapidement 1 milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel, contre 892 millions actuellement. L'objectif fixé est d'atteindre 2 milliards d'ici à 5 ans. Cela passe par un repositionnement sur le marché : tandis que le groupe Soufflet avait adopté une posture agressive sur le plan tarifaire, notamment en meunerie, c'est une logique différente qui se dessine à présent avec la volonté de valoriser le travail de la filière intégrée mise au point par InVivo.

La boulangerie-viennoiserie-pâtisserie et la meunerie, deux sujets majeurs du plan de transformation

Si une relance est prévue côté AIT Ingrédients, dont la rentabilité avait nettement ralenti ces dernières années, Neuhauser et Moulins Soufflet sont les deux sujets centraux du plan dévoilé lors du Sirha Lyon par Thierry Blandinières et François-Xavier Quarez.
Neuhauser compte aujourd'hui 11 sites de production, en France et au Portugal. Cette entité structurellement déficitaire produit chaque année environ 200 000 tonnes de viennoiseries, pains et solutions snacking. La remise en service prévue courant 2023 d'une unité sur le site de Forschwiller permettra d'atteindre une capacité de production de 350 000 tonnes, en développant notamment une activité de viennoiserie crue (non pré-poussée) à destination de la boulangerie artisanale. Des partenariats avec plusieurs groupes de distribution seront renforcés pour exploiter pleinement ces outils et assurer la pérennité de la structure.

Côté Moulins Soufflet, si l'entité compte historiquement parmi les acteurs majeurs du marché de la meunerie française, InVivo souhaite lui donner un nouveau souffle avec des investissements maîtrisés et une stratégie de croissance externe. Un nouveau moulin a été mis en service à Corbeil-Essonnes (91), remplaçant l'outil historique vieillissant et ne répondant plus à des impératifs de qualté et de performance. Ici encore, Episens deviendra un acteur structurant sur une activité où évoluent de nombreuses entités de petite taille, dont la pérennité est remise en question par un contexte de forte tensions. 

Avec une action coordonnée, une vision moderne et dynamique ainsi que des moyens proportionnés, l'union de coopératives démontre que son engagement dans la filière blé est aussi durable que source de transformations pour l'ensemble de la filière blé-farine-pain. Ce plan de relance n'est que la première étape d'une ambition à long terme visant à associer des engagements en terme de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) et une grande performance économique.