L'actualité de votre univers professionnel

Trois Questions à...

Patrice Petiteaux, Président de la région Hauts-de-France

Président de la région boulangère des Hauts-de-France*, Patrice Petiteaux s’exprime sur les projets 2021 et revient sur l’année passée marquée par la pandémie. Explications.

 

Comment avez-vous vécu l’année 2020 ?

« La profession a vécu les différentes périodes de confinement selon leur environnement. Dans l’ensemble, les boulangeries-pâtisseries considérées comme des acteurs essentiels ont pu surmonter la crise. Ce n’est pas fini à l’heure présente ! En 2021, tout sera mis en œuvre pour développer le métier auprès des jeunes et aider les artisans à progresser ! Par exemple, je recherche des artisans boulangers pour livrer du pain dans les collèges et lycées de Lille. Prendre contact avec le groupement au 03 23 20 28 97 ».

Quels sont vos projets 2021 ?

« La création d’un groupement Hauts-de-France des boulangers et pâtissiers, car à ce jour, nos artisans ne sont plus représentés dans cette grande région boulangère. Par l’intermédiaire de notre groupement de l’Aisne, nous sommes en place pour défendre ces artisans avec la secrétaire à tous les niveaux : protection juridique, renseignements par téléphone du lundi au vendredi, etc. Nous défendrons ardemment également le logo Boulanger de France qui est synonyme de Fabrication Maison. Nous devons supprimer l’image du boulanger chez les jeunes qui doit passer son CAP et qui finissent par ouvrir des cartons de produits surgelés en viennoiserie comme en pâtisserie. Boulanger de France garantit la fabrication Maison des produits et bannit l’utilisation de mix et de farines prêtes à l’emploi. Le label donne droit à la surgélation de nos viennoiseries fabriquées sans additifs. De plus, un artisan Boulanger de France doit être contrôlé 1 fois/an par un organisme certificateur et cette reconnaissance sera un plus pour l’entreprise face aux consommateurs ».

A quoi ressemblera une boulangerie artisanale en 2026 ?

« La boulangerie artisanale mettra toujours en valeur les artisans qui fabriqueront de A à Z ! Dans les 5 ans à venir, cette tendance s’accentuera en priorité à ceux qui suivent les évolutions du digital et l’informatique. La cerise sur le gâteau serait d’avoir deux jours consécutifs de repos/semaine pour tous les artisans et leurs salariés. La profession est très estimée auprès du public. Car le boulanger-pâtissier se distingue par : ses horaires d’ouverture et de fermeture souvent avant et après les grandes surfaces, la régularité quotidienne des produits fabriqués, un magasin propre, accueillant avec du personnel agréable. La boulangerie artisanale a encore de beaux jours devant elle !    

* Aisne (02), Nord (59), Oise (60), Pas-de-Calais (62) et la Somme (80).