L'actualité de votre univers professionnel

Trois Questions à...

Dominique Anract, Président de la CNBPF

Boulanger de France, c’est la marque distinctive de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française fondée sur le respect de la fabrication maison en boulangerie-pâtisserie artisanale. Explications.

Après avoir soufflé sa première bougie en 2020, où en est Boulanger de France ?

« Lancé au salon Europain 2020, Boulanger de France a été marqué par la crise sanitaire et ses deux confinements même si nous avons eu l’opportunité de rester ouverts. Début 2021, on compte environ entre 900 et 1000 artisans qui affichent la marque Boulanger de France. Cela bouge et on espère doubler ce chiffre à la fin de l’année ! La campagne de publicité lancée en septembre dernier a permis une première communication massive et une signature Fait par nous et fait par vous vers les artisans boulangers-pâtissiers ».

Quel est le but de cette charte de qualité ?

« La Confédération de la Boulangerie-Pâtisserie a mis en œuvre cette charte pour qu’elle devienne le code de référence de la profession. Être Boulanger de France, c’est être fier de fabriquer ses pains, sa viennoiserie, ses pâtisseries, sa restauration boulangère et l’expliquer à sa clientèle. Nous sommes en train de nous faire connaître, c’était notre premier objectif ! Désormais, il faut monter en puissance et en volume dans toutes les régions de France. C’est pour cela que j’encourage tous les artisans boulangers qui le souhaitent à contacter votre groupement ou fédération locale ou régionale qui vous donnera toutes les informations nécessaires pour rejoindre Boulanger de France. Cette marque valorise votre métier. Vous pourrez vous inscrire dans cette démarche d’excellence ».

Combien cela coûte à un artisan de devenir Boulanger de France ?

« Devenir Boulanger de France est accessible à tous. Le coût quotidien est inférieur au prix d’une demi-baguette pour ceux qui adhèrent à une fédération départementale. Ce coût rémunère au plus juste les supports de communication et surtout l’organisme de certification (Bureau Veritas), indispensable caution pour être crédible aux yeux des consommateurs en boulangerie artisanale. Afin d’optimiser la fabrication des produits maison, la CNBPF a mis en place des stages d’optimisation pour rationaliser et gagner en efficacité au fournil en intégrant les méthodes les plus rentables dans toutes les régions ».