L'actualité de votre univers professionnel

Formation

Une deuxième vie avec Festival des pains

Formation : une deuxième vie avec Festival des pains.

Pour faire face à la pénurie de boulangers en France, Festival des Pains a inauguré une école dédiée à la boulangerie artisanale à Lamotte‑Beuvron (Loir‑et-Cher). Sa priorité : former des personnes en reconversion professionnelle.

La boulangerie française manque de bras ! Tant du côté fournil que du côté magasin, la profession doit faire face à une pénurie de main-d’œuvre grandissante. Dans ce secteur en forte tension, de nombreuses entreprises sont condamnées à baisser le rideau, faute de repreneurs. On estime à 7 000 le nombre de postes de vendeurs et vendeuses en boulangerie à pourvoir. Face à ce constat inquiétant, Festival des Pains a décidé de réagir et se lance sur le marché de la reconversion en ouvrant sa propre école de boulangerie artisanale.

La reconversion comme cible

« Jusqu’à présent, nous assurions des formations pour les artisans boulangers de notre réseau, à travers des stages d’installation et de perfectionnement, confie Pierre Mermet, directeur général de Festival des Pains. Désormais, nous ciblerons des personnes issues d’un autre univers professionnel, des entrepreneurs dans l’âme, passionnés par la boulangerie et attachés à la qualité des produits. La profession manque de jeunes et de nombreux adultes cherchent à redonner du sens à leur vie : nous allons leur en donner l’opportunité. »

Six mois de formation

La formation durera six mois, dont un mois de stage en entreprise. Elle mènera à un CAP de boulanger, en partenariat avec le centre de formation d’apprentis de Blois. La formation sera assurée par des professionnels de terrain expérimentés, explique Franck Pichard, responsable de l’école : « Elle aborde toutes les facettes du métier : techniques de boulangerie, technologie, hygiène, vente, gestion, management… » L’école s’appuiera sur le réseau national de Festival des Pains.

Douze postes individuels

À Lamotte-Beuvron, siège de Festival des Pains, l’école occupera plus de 400 m2 de locaux modernes et disposera d’un équipement de pointe : un fournil, douze postes individuels de travail, un magasin reconstitué, une salle de classe. « Les stagiaires pourront profiter du vaste réseau national, qui compte plus de 6 000  artisans dont 2 000 aux couleurs de Festival des Pains, pour trouver des entreprises d’accueil et échanger avec des professionnels déjà installés », précise Franck Pichard. Limitée à douze places, la première promotion démarrera en janvier  2020. Parallèlement, l’école proposera des formations courtes (cinq jours) à destination des vendeurs ou vendeuses en boulangerie, ainsi que des modules de quatre semaines pour former des aides boulangers. « Pour ces formations spécifiques, nous sommes capables de faire du sur-mesure et de nous adapter aux besoins et aux contraintes de l’entreprise », indique Pierre Mermet.

 

1div class="articles-similaires-titre">Egalement dans lemondedesboulangers.fr