L'actualité de votre univers professionnel

20e édition du Salon du Chocolat

Un anniversaire majeur pour la profession

Sculpture Grand Siècle. Le chocolatier belge, Léonidas a rendu hommage à l’arrivée du chocolat en France, avec une scène de la Cour de Louis XIV grandeur nature, présentée sous la forme d’une sculpture réalisée par Jean-Luc Decluzeau, artiste-chocolatier. Intitulée Grand Siècle, la sculpture est fidèle au style de l’époque. Coiffure, robe, costumes et même bride de chaussure en chocolat : rien n’est laissé au hasard pour offrir une œuvre digne d’une pièce de musée. Cette sculpture a demandé 500 kg de chocol

L’édition 2014 a réuni 220 exposants chocolatiers, pâtissiers et confiseurs nationaux et internationaux et présenté plus de 50 démonstrations de recettes de chefs pâtissiers. Sur le thème du chocolat patrimoine universel, plus d’une centaine d’artistes, designers et stylistes ont mis leurs talents au service du chocolat.

Les internautes ont suivi aussi de près l’événement, avec une page Facebook qui dépasse désormais les 72 000 fans et 350 000 visites sur le site internet, le mois précédant le salon. Dans l’espace des Meilleurs Ouvriers de France, les MOF chocolatiers se sont relayés quotidiennement pour présenter leur savoir-faire au public avec notamment les initiatives spécifiques du pâtissier Pierre Hermé et sa collection exclusive de photographies d’art et de chocolat. Jean-Paul Hévin a mis à l’honneur les bûches les plus emblématiques de sa maison. La Maison du Chocolat a présenté une collection d’objets exclusifs détournés par l’Atelier Hapax. Le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) a exposé des photos sur les gestes et le savoir-faire des chocolatiers EPV. Le soir de l’inauguration du salon, 60 personnalités ont défilé dans des robes en chocolat lors d’un show animé par Laurent Boyer. Ce spectacle a été clôturé par le numéro « God Save our Bareskin » des danseuses du Crazy Horse, dénudées mais chocolatées… Pendant toute la durée du salon, 120 modèles uniques de robes ont été exposés et deux défilés quotidiens étaient proposés au public. Plusieurs chocolatiers japonais (Es Koyama, Tokyo chocolate, Mukaiyama, Sadaharu Aoki) étaient présents au salon qui représente un événement incontournable ! Encore une fois, ils ont réinventé le chocolat sous plusieurs formes et avec des saveurs venues d’Asie : Wasabi, théine, thé Macha, pâte de sésame, etc. 

Sculpture Grand Siècle

Le chocolatier belge, Léonidas a rendu hommage à l’arrivée du chocolat en France, avec une scène de la Cour de Louis XIV grandeur nature, présentée sous la forme d’une sculpture réalisée par Jean-Luc Decluzeau, artiste-chocolatier. Intitulée Grand Siècle, la sculpture est fidèle au style de l’époque. Coiffure, robe, costumes et même bride de chaussure en chocolat : rien n’est laissé au hasard pour offrir une œuvre digne d’une pièce de musée. Cette sculpture a demandé 500 kg de chocolat, 300 heures de travail et 18 mètres de dentelles de sucre pour la décoration des costumes. L’ensemble de la sculpture fait 2,70 mètres de haut, et les deux personnages trônent sur un socle ovale de 2,60 m de large composé de 2 300 pralines Leonidas. Le fauteuil de la marquise pèse à lui seul 35 kg !

Chocolats de Noël

Cémoi chocolatier a présenté une toute nouvelle gamme de chocolats de Noël aux professionnels. Chardons, moulages, papillotes, assortiments de chocolats, boules pralinées, des produits chocolatés pour tous les goûts ! Le chocolatier français dispose de ses propres sites de transformation de la fève de cacao et maîtrise ainsi toutes les étapes de fabrication du chocolat.

Trophée Relais Desserts Charles Proust

L’Association Relais Desserts et Grand Marnier® ont récompensé Tatsuya Onishi, grand vainqueur de la 5e édition du concours Relais Desserts Charles Proust, au Salon du Chocolat de Paris. Tatsuya Onishi s’est imposé par son talent et son savoir-faire parmi les 14 candidats en lice, venus de France, de Belgique, d’Italie et même du Japon pour présenter leurs créations devant les jurys d’experts présidés cette année par Jean-Paul Hévin. Créé en 1953, le trophée Relais Desserts Charles Proust avait pour thème « Dali et son œuvre ». Le concours était divisé en 2 parties : une artistique avec la réalisation d’une pièce en sucre, chocolat et pastillage, ainsi qu’une partie dégustation avec la création d’un entremets pour 8 personnes dont 3 saveurs imposées : le chocolat, le praliné et une note de Grand Marnier. Étienne Leroy, sous-chef pâtissier de l’hôtel du Cap-Eden-Roc à Antibes a obtenu la 3e place ainsi que le premier prix en pièce artistique. Le jeune pâtissier a proposé une création dans laquelle il a intégré un entremets, intitulé « Delicious Self Portrait », composé d’un fond croustillant au praliné noisette, d’un biscuit aux noisettes, d’un confit de pamplemousse parfumé au Grand Marnier, d’un crémeux au praliné et d’une mousse légère au chocolat Samana.

1div class="articles-similaires-titre">Egalement dans lemondedesboulangers.fr