L'actualité de votre univers professionnel

Europain 2020

Paris, gagné !

Publié le 03/03/2020 |
Europain 2020, Paris gagné !

Le Salon a réuni plus de 38 000 professionnels (24 % internationaux), venus malgré des conditions de transport difficiles et la grève. Ces quatre jours ont permis de rencontrer 452 exposants et de découvrir plus de 100 nouveautés, dont neuf ont reçu le Prix Europain 2020.

Paris a réussi à reprendre le flambeau de Villepinte en ouvrant les portes du hall 1 de la porte de Versailles. Malgré des problèmes d’accès, les visiteurs sont venus crescendo au fil des jours. La qualité des animations (trois concours majeurs) et de l’offre des exposants n’a pas rebuté le public de professionnels français et étrangers. La qualité des échanges a été majoritairement saluée par une grande partie des exposants.

Des visiteurs, pas des touristes

Entre exposants et visiteurs, la mayonnaise a pris au fil des journées, mais la grève n’a pas aidé. Cela aurait pu être pire ! Il y a deux ans, la neige s’était mêlée à l’affluence du Salon. Cette année, ce fut la question des retraites. Un Salon parfois brouillon, avec beaucoup de snacking, mais toujours de qualité : « De vrais échanges avec des visiteurs intéressés, pas des touristes. »

Christophe Girardet, de la boulangerie Victor et Compagnie, à Lyon : « J’ai senti dans les allées, parmi les exposants comme chez les visiteurs, un véritable regain d’intérêt pour Europain. » Côté business, en renfort des centaines de contacts privilégiés entre professionnels sur les stands, un service digital business & international meetings a été mis en place. Ce dernier a réuni plus de 1 000 personnes, exposants et visiteurs, et a permis 340 rendez-vous d’affaires.

Mutations du métier et nouveautés

Europain a proposé plusieurs conférences, débats et rencontres pour suivre les mutations du métier. Offre sans gluten, colorants naturels, asthme du boulanger, communication digitale, boulanger paysan, etc. Plus de 100 nouveautés produits et équipements ont été présentées : matériel connecté moins gourmand en énergie, ingrédients bio, sans additifs, logiciels de gestion intuitifs, solutions snacking simples à mettre en œuvre pour améliorer l’offre. Les meuniers ont fait leur retour, et leur offre était de plus en plus orientée vers la traçabilité des farines et vers l’origine des produits. « Fabriquez des pains à forte identité ajoutée, des pains qui vous ressemblent », a expliqué le boulanger-pâtissier Anthony Bosson (quatre boutiques L’Essentiel à Paris).

Boulangerie et snacking 

Sur la scène boulangerie et snacking, Louis Lamour, Lionel Bonnamy (La Fabrique aux Gourmandises), Mei Narusawa (Meilleure baguette de Tradition française 2017) et Louis Taine (Ducasse sur Seine) ont démontré leur talent en matière de restauration. La scène du sucré a réuni un programme de master class tels que Michaël Bartocetti (George V), Yann Brys (pâtisserie Tourbillon) et Nina Métayer. Espérons simplement que le Salon 2022 aura lieu fin janvier début février. Le temps de digérer les galettes…

Eric Kayser à l’honneur

Présidée par Dominique Anract, la Confédération de la boulangerie-pâtisserie a remis la médaille d’Or de la boulangerie à Eric Kayser. La CNBF a lancé également le label « Boulanger de France », destiné à distinguer les artisans boulangers-pâtissiers des industriels. Il met à l’honneur la qualité du « fait maison », l’engagement social et environnemental et la santé. Autant de valeurs partagées par la Maison Kayser où le pain est pétri et cuit sur place, dans la pure tradition boulangère. En 2020, la Maison Eric Kayser emploie 2 500 salariés et compte 240 adresses dans 27 pays.

Petits Moulins de France soutient les jeunes 

Petits Moulins de France était partenaire de la Coupe de France des écoles. « Dans le groupement, nous avons coutume de penser que ce qui n’est pas transmis est perdu », a expliqué un meunier Petits Moulins de France, et d’ajouter : « Ce qui est vrai pour le savoir-faire l’est aussi pour le goût et pour la qualité. Ceci explique sans doute pourquoi Petits Moulins de France a fait le choix d’accompagner la Coupe de France des écoles à Europain. »

Le goût du bon pain, cela se transmet 

Lors de la journée du concours dédiée intégralement à Petits Moulins de France et parmi les meuniers présents du groupement, on notait Isabelle Welsch, des Moulins Burggraf Becker, Arnaud Mouchard, des Moulins de Landelle, Gaétan Boiron, de la Minoterie Boiron, et Emmanuel Pivan, de la Minoterie de Champcors, accompagnés de Serge Reynard, président du groupement, et de Marie-France Boiron. « Il y a un bel avenir pour la boulangerie artisanale. Il suffit de regarder le nombre et la jeunesse des participants à la Coupe de France des écoles pour s’en convaincre ! Tous ont bien représenté le groupement PMF en travaillant la farine fournie pour ce concours », a expliqué Emmanuel Pivan.

1div class="articles-similaires-titre">Egalement dans lemondedesboulangers.fr