L'actualité de votre univers professionnel

Blé tendre

La mauvaise récolte inquiète les meuniers

Publié le 01/09/2016 |
Récolte de blé tendre en 2016

En France, la récolte de blé tendre a été mauvaise en 2016. Inquiets de l'impact sur leur approvisionnement et leur rendement, les meuniers appellent d'ores et déjà les pouvoirs publics à les soutenir.

Les temps sont durs pour les meuniers. Les quantités de blé tendre récoltées en 2016 accusent une baisse de 29%. Cette piètre récolte, tant en terme de qualité que de quantité, pourrait affecter durement les entreprises de la filière, alerte l'Association nationale de la meunerie française (ANMF), dans un communiqué daté du 23 août. 

Les entreprises meunières pourraient malgré tout parvenir à s'approvisionner des 5 millions de tonnes nécessaires pour l'année, selon l'ANMF. Toutefois, pour faire face à la dégradation de la qualité des blés, les meuniers devront s'adapter pour assurer aux farines une qualité constante. "Les adaptations vont se faire au prix de coûts supplémentaires importants : la qualité des grains (poids spécifique anormalement bas, petits grains et grains maigres) entraîne des surcoûts de sélection des lots, et pour les régions les plus affectées, une augmentation des coûts d’approche des approvisionnements", détaille l'ANMF. L'association prévoit une réduction des rendements meuniers de l’ordre "de 3 à 5 %."

"Les entreprises de meunerie, dont les niveaux de rentabilité sont déjà structurellement handicapés par l’imposition d’une taxe spécifique (taxe farine destinée au financement de la CCMSA), risquent de connaître une campagne 2016/2017 très défavorable aggravant ainsi un équilibre financier déjà précaire", souligne l'ANMF, qui exhorte les pouvoirs publics à prendre au plus tôt "des mesures indispensables permettant d’alléger les charges de l’industrie meunière".

1div class="articles-similaires-titre">Egalement dans lemondedesboulangers.fr