L'actualité de votre univers professionnel

Expert

Hervé Robert : il y a sucre et sucre...

Publié le 03/03/2020 |
Hervé Robert.

Régulièrement accusé, le sucre fait-il grossir ? Qu’en est-il vraiment ? Les explications d’Hervé Robert, médecin nutritionniste et membre de l’Académie française du chocolat et de la confiserie.

En 2018, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a rendu son rapport d’expertise collective intitulé « Équilibre entre les macronutriments et recommandation d’apport de sucre ». 40 experts français sont arrivés aux conclusions suivantes quant à l’effet des sucres (fructose, glucose, saccharose) sur le poids corporel  :

- le saccharose ou le fructose ne favorise pas une prise de poids en diminuant la dépense calorique liée à l’activité physique.

- la consommation des divers sucres n’augmente pas l’appétit et, sur un temps supérieur à trois semaines, n’engendre pas de prise de poids tant qu’il n’y a pas d’augmentation de l’apport total en calories. En France, la consommation de sucres reste stable, environ 53 g/jour (l’OMS conseille 50 g/jour), alors que le pourcentage de sujets en surpoids et obèses ne cesse d’augmenter.

Sucre liquide ou sucre solide ?

En ce qui concerne le sucre, on peut se demander si son effet sur le corps est le même quelle que soit la forme de son ingestion. En 2019, un récent travail de l’équipe de JR Speakman a démontré que, dans un premier temps chez des souris, un apport de sucre alimentaire, correspondant à 30 % de l’apport calorique, ne faisait pas grossir les animaux. Dans une deuxième phase, une étude de deux groupes de souris a été réalisée pendant huit semaines. 73 % de l’apport calorique était constitué de sucre ajouté, soit dans une boisson, soit dans les aliments. Seuls les animaux recevant la boisson sucrée ont pris du poids et ont vu leur masse grasse augmenter. C’est dire que dans la balance énergétique, le sucre liquide (sodas, jus de fruits) a un statut particulier ! Le corps ne sait pas comptabiliser les calories. En excès, il déséquilibre l’apport calorique quotidien et induit une prise de poids. Que faut-il donc retenir ? Si une consommation excessive de sucre crée un déséquilibre énergétique, elle favorisera une prise de poids uniquement si le sucre est apporté sous une forme liquide et non pas sous une forme solide.

Académie française du chocolat et de la confiserie

Présidée par Katherine Khodorowsky, l’Académie française du chocolat et de la confiserie est une autorité morale, gardienne de la tradition et d’une éthique professionnelle en chocolaterie et en confiserie. Les 40 académiciens indépendants élus par leurs pairs sont des femmes et des hommes d’univers différents aux compétences complémentaires  : professionnels de renom, historiens, écrivains, nutritionnistes, agronomes et universitaires.