L'actualité de votre univers professionnel

Chocolaterie - Confiserie

Disparition de Guy Urbain, figure du savoir-faire français

Guy Urbain AFCC

L'Académie Française du Chocolat et de la Confiserie pleure son fondateur, Guy Urbain, décédé le 25 décembre dernier. Humaniste, énergique, ambassadeur du savoir-faire français, Guy Urbain a mis sa vie au service de la chocolaterie et confiserie artisanales. 

Triste disparition... L'Académie Française du Chocolat et de la Confiserie a annoncé le décès de Guy Urbain, son fondateur, intervenu le 25 décembre 2017. Figure de la chocolaterie et de la confiserie, Guy Urbain avait fondé en 1998 cette autorité morale "gardienne de la tradition, de l'évolution et d'une éthique professionnelle", rappelle un communiqué.

Les 40 Académiciens, "Sages" indépendants élus par leurs pairs, d’univers différents et aux compétences complémentaires, "sont profondément émus de la disparition de celui qui fut, toute sa vie durant, un précurseur visionnaire au service de la confiserie et de la chocolaterie."

"Cet humaniste au sourire permanent, d’une étonnante créativité, a toujours su faire avancer ses convictions pour défendre le chocolat artisanal et accompagner les professionnels. Pendant plus de 70 ans, il a déployé son énergie à faire progresser au plus haut niveau notre gastronomie sucrée, particulièrement la notoriété du chocolat français à travers le monde et la reconnaissance des cultivateurs de cacao, en coordonnant la Journée Mondiale du Cacao et du Chocolat instituée le 1er octobre."

Guy Urbain, une carrière florissante

Né à Orgeval (Yvelines) le 29 mai 1922, Guy Urbain a grandi boulevard de Strasbourg (Paris Xe), dans la boutique de confiserie familiale créée par sa grand-mère sous le nom de "Confiserie Saint Laurent" (rebaptisée plus tard "Douceurs de France"). En 1940, il s'engage aux Eclaireurs de France. Trois ans plus tard, il s’évade du camp du STO en Allemagne et vivra dans la clandestinité à Paris jusqu’à la fin de la guerre. A la fin de la guerre, le 28 février 1946, il épouse Alida Hugo.

En 1955, il crée la revue La Confiserie, qui deviendra Chocolat et Confiserie Magazine. Durant 60 ans, Guy Urbain rédige et gère les 450 numéros de cette revue destinée aux professionnels.

En 1958, il crée le Salon de la Confiserie qui deviendra, deux ans plus tard, le Salon International de la Confiserie Chocolaterie et Biscuiterie - INTERSUC, qui réunit à Paris les professionnels français et étrangers de la chocolaterie et de la confiserie. La même année, il crée les "Rubans Bleus" décernés par un jury de professionnels.

De 1999 à 2001, il est président de la Confédération des Chocolatiers. Il organise de nombreux voyages dans les pays producteurs de cacao, et des missions professionnelles à l’étranger. 

En 1998, il crée l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie, dont il est le Président Fondateur et le Président d’Honneur.