L'actualité de votre univers professionnel

Le Grenier à Pain

Carlos Verkaeren succède à Michel Galloyer

Vingt-et-un ans après la création du Grenier à Pain, l’angevin Michel Galloyer passe la main à Carlos Verkaeren, ex-PDG des Biscuiteries Poult.

A la tête du Grenier à Pain depuis plus de vingt ans, Michel Galloyer lâche les rênes de son groupe, constitué de 30 boulangeries en France et d'une dizaine sous licence de marque à l’international. Ex-PDG des Biscuiteries Poult, Carlos Verkaeren reprend les rênes et la majorité du capital de la SAS Grenier à Pain. Il sera épaulé par Julien Béthencourt, ancien cadre de chez Poult, qui prend la direction générale du groupe.  

Carlos Verkaeren se dit "ravi et enthousiaste à l’idée de poursuivre le travail remarquable de Michel Galloyer et ses équipes". "Les fondamentaux de ce beau réseau sont des gages de réussites pour l’avenir. Nous avons un ambitieux programme de développement en France et à l’étranger dans les années qui viennent qui s’appuiera également sur la création d’une école de formation au cours du premier trimestre 2018", poursuit le dirigeant. Et de préciser : "Michel Galloyer reste à nos côtés. Ses compétences, son charisme et sa vision vont nous aider à mettre en place la plus belle chaine de boulangerie et de pâtisserie française."

"J’ai souhaité cette transmission pour assurer la pérennité du Groupe auquel j’ai consacré une grande partie de ma vie. Carlos est un grand professionnel qui poursuivra le développement de la marque", a réagi Michel Galloyer. "J’aurais d’ailleurs l’avantage et le plaisir de continuer à promouvoir et doubler les ouvertures Grenier à pain en France et à l’Etranger. Beaucoup de pays apprécient notre savoir-faire. Nous souhaitons également avec la nouvelle équipe monter une école de formation. Transmettre notre savoir-faire et nos valeurs aux nouvelles générations a toujours été mon cheval de bataille."

Succès en France et à l'export

Il y a 21 ans, Michel Galloyer créait le Grenier à Pain en ouvrant une première boutique à Paris. Il a ensuite essaimé à l'international, avec deux dernières ouvertures en Chine et en Arabie Saoudite, en avril 2018. A ce jour, le Groupe Grenier à pain emploie aujourd’hui 300 salariés dont plus de 70 apprentis. 

Présent dans de nombreuses villes en France dont Paris, Le Grenier à pain (dont le siège est à Angers) a su anticiper les nouvelles demandes des consommateurs en proposant uniquement des produits frais, des pains et baguettes de tradition française, fabriqués sur place. Le Grenier à pain est réputé pour la formation de ses apprentis, mêlant rigueur et savoir-faire artisanal. Le Groupe a réalisé l'an dernier 23 millions d’euros de chiffre d’affaires. 

Des projets de développement

Michel Galloyer continuera d’œuvrer pour le développement du Grenier à Pain à l’international, avec également comme projet l’ouverture d’une école de formation. Le passage de témoin s’accompagne d’un projet ambitieux pour doubler la taille du groupe d’ici 5 ans à raison d’une dizaine d’ouvertures de Grenier à pain chaque année. 

La nouvelle équipe, accompagnée par Michel Galloyer est d’ailleurs sur le point d’acquérir 8 nouvelles boulangeries en région parisienne, et deux autres à Angers et Nantes.

1div class="articles-similaires-titre">Egalement dans lemondedesboulangers.fr